Marcel BRACQ


Artisan d'art et Artiste verrier


 

Démarche ni simple ni linéaire, mais progressive.

Après une rapide maturation de mon travail de maitre verrier (vitrailliste), je me consacre progressivement au potentiel artistique du verre en fusion.

De l'art du vitrail traditionnel je suis d'abord passé à l'art de la peinture sur verre.

La mise au rebut des morceaux de vitraux peints cassés ou ratés a vite fait émerger l'idée d'une utilisation artistique de ces "déchets". D'où l'utilisation de fragments de verres peints comme matériau de sculpture en bas relief et la Série "Tableau-sculpture", création d'objets à mi chemin entre la peinture et la sculpture. Les fragments utilisés qui étaient au départ des morceaux de vitraux peints, sont devenus des peintures sur verre spécialement créées pour devenir du matériel de sculpture par le jeu de déconstruction-reconstruction-transformation.

Actuellement je suis entre les deux: ni peinture ni sculpture, mais un art hybride empruntant à la peinture et la sculpture leurs propres caractéristiques et techniques. Les " Tableau-sculpture " empruntent à la peinture son format et sa composition, et à la sculpture, le travail de la matière par le biais de la fusion du verre et du thermoformage.

Ces œuvres naissent d'une ambivalence de ce matériau qu'on appelle le verre. Matière elle-même ambigu, hybride, solide en apparence mais liquide de par sa structure moléculaire, le verre me conduit tout naturellement vers ces expérimentations.

L’émotion naît de la mise en lumière d’un nouvel univers dynamique. Je joue avec l'ombre et la lumière, la transparence et l'opacité des verres mêlés, les reflets, l'air qui s'introduit dans le verre sous forme de bulles et peut le faire se déformer ou éclater, les métaux qui changent d'aspect ou de couleur, etc.

J'observe et j'expérimente la matière: le verre qui fond dans une cuillère (hommage au métier de cueilleur de verre) et son aspect sirupeux m'évoque le temps qui passe et quand je le stoppe dans son mouvement gravitationnel vers le centre de la Terre je crois arrêter le temps…A moins que la vue d'une petite cuillère de verre rouge  qui coule ne fasse remonter à la conscience des souvenirs gourmands de l'enfance….